10 mars – Journée nationale de l’audition

Hier, c’était le 10/03/2021, journée nationale de l’audition. Fatigue et manque de disponibilité obligent, l’article sort ce soir ^^

L’ouïe, la voix et moi

Vous l’aurez peut-être remarqué dans mes textes, l’ouïe est un sens très présent. Quand je décris un environnement, j’ai besoin d’ajouter des éléments de l’ambiance sonore ou des onomatopées. Ce n’est pas quelque chose que je programme, ça fait partie de ce qui me vient spontanément.

La voix est très présente aussi. Parfois physiquement (son grain, son acuité, ses effets), parfois plus métaphoriquement (la parole, la singularité, la place dans le monde).

Quand j’avais 6 ans ou presque, j’ai commencé à perdre l’audition et à lire sur les lèvres. Une petite pose de yoyos et hop c’est passé. M’en sont restées une suraticulation qui semble parfois surfaite à mes interlocuteur.ice.s mais qui m’a été fort utile quand j’étais enseignante de FLE, une attention particulière aux sonorités, le goût pour la phonétique, la phonation, le chant.

Prévention de l’audition

Entendre, écouter… quand on aime, on prend soin, alors je me suis informée sur l’audition et comment la préserver.

En concert, j’ai été initiée par mon mélomane préféré au port de bouchons d’oreille. A minima un mouchoir en papier roulé pour filtrer.

J’ai aussi été sensibilisée à la fatigue auditive en milieu de travail bruyant (la salle de classe) et des effets sur la voix quand on s’exprime dans ce milieu. D’ailleurs, pour revenir à la musique, certaines salles de concert comportent un audiomètre pour vérifier que le niveau sonore reste acceptable. Vous en trouverez un pour la classe sur Classroomscreen.

En parlant de niverau sonore, je vous ai sélectionné deux ressources sur l’échelle des bruits, vous en trouverez de nombreuses autres :

J’aime bien celle-ci, trouvée sur le site du collège Simone Signoret à Belfort qui propose non seulement des exemples mais aussi la durée d’exposition maximale

L’échelle proposée sur le site des malentendants et devenus sourds des midi-pyrénnées propose une double échelle des bruits domestiques et professionnels

Plaisir de l’écoute, plaisir d’écouter lire

J’aime écouter. Ouverture sur les pensées d’un.e autre.

J’aime encore plus écouter lire. Depuis toute petite. La voix qui emporte dans son univers particulier. La lecture qui choisit un des sens disponibles dans le texte écrtit. Écouter lire, c’est me laisser raconter des histoires, avec délectation. Écouter le texte et en surimpression son interprétation, au sens propre et figurés.

Ma contribution à la journée nationale de l’audition

En ce lendemain de journée de l’audition, je souhaite vous emporter avec moi dans ce plaisir de l’écoute de la lecture.

Je vous propose d’effectuer l’enregistrement de 3 nouveaux textes parmi ceux qui ont été publiés jusqu’ici, de A à J.

À vous de me dire, votez pour votre préféré !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.